Liste d'envoi:
 

Pub 2017

pub fondaction

 


 

Sommaire
Volume 6, no 1
Le Rendez-vous stratégique sur les inégalités sociales

Pour télécharger le fichier pdf, cliquez ici

Le Rendez-vous stratégique sur les inégalités sociales

Une démarche d’envergure sur un sujet incontournable

 

Nicolas Zorn,
Chargé de projet à l’Institut du Nouveau Monde


Ces dernières années, la situation des inégalités sociales au Québec et dans le monde a été mise en lumière par de nombreux acteurs. Des études publiées par le Conference Board et par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) confirment l’élargissement des écarts de richesse à l’échelle canadienne. Et l’OCDE dresse un portrait inquiétant à l’échelle mondiale, incluant le Canada. Un dossier spécial publié dans L’état du Québec, ouvrage dirigé par l’Institut du Nouveau Monde (INM), documente le phénomène à l’échelle québécoise. Également, l’OCDE affirme voir dans la crise économique une occasion de réduire les inégalités. En effet, dans le cadre de son rapport annuel, il encourage les États à stimuler la reprise économique tout en réduisant les écarts entre les riches et les pauvres.

Au Québec comme ailleurs, les inégalités sont en hausse. Leur croissance nuit à l’économie, à la démocratie et à la société. Souvent présentées comme inéluctables, elles sont le reflet de choix de société. C’est dans cette perspective que l’INM a lancé le Rendez-vous stratégique sur les inégalités sociales, vaste démarche délibérative qui vise à faire émerger une volonté sociale claire pour les réduire. L’INM est un organisme non partisan dont la mission est d’accroître la participation des citoyens à la vie démocratique.

Les Rendez-vous stratégiques ont pour objectif de dégager, par des débats informés et ouverts à l’ensemble des citoyens, une vision du Québec dans lequel nous voulons vivre dans 20 ans. La démarche fait appel à l'imagination et à la capacité des citoyens de se projeter dans l'avenir pour aboutir, ensemble, à la formulation et à l'adoption de propositions d'action.

L'INM propose aux citoyens du Québec une démarche délibérative structurée basée sur cette formule :
1. « Informer » passe par la contribution de tous aux discussions ainsi que la mise à disposition d'une documentation variée et accessible. L'information circule grâce à un dialogue entre experts, praticiens et citoyens.
2. « Débattre » est au cœur de l'exercice démocratique. À partir d'une information commune et des expériences et connaissances de chacun, les citoyens débattent des grands enjeux, confrontent leurs visions, leurs points de vue, leurs idées.
3. « Proposer » est la suite logique des étapes d'information et de débats. Les citoyens sont invités à énoncer des pistes d'action, à proposer des solutions aux défis de l'heure. Ils sont également appelés à voter en faveur des propositions qui leur paraissent prioritaires.

Les objectifs visés par le Rendez-vous stratégique sur les inégalités sont :
• Produire et rendre disponible à divers publics de la connaissance sur les enjeux liés aux inégalités sociales.
• Renforcer le message voulant qu’une société plus égalitaire profite à l’ensemble de la société.
• Favoriser le dialogue entre les experts, les citoyens de différents statuts socio-économiques, les décideurs et acteurs clés autour des inégalités sociales.
• Donner la parole aux citoyens et faire émerger des choix sociaux, des valeurs et des priorités d’action en matière de réduction des inégalités.
• Mobiliser les décideurs et les acteurs socio-économiques autour de l’importance d’agir en matière d’inégalités sociales.
• Influencer les décideurs et les politiques publiques.

Activités réalisées jusqu’ici


Depuis le lancement de la démarche en février 2013, plusieurs activités ont été réalisées.

• L’INM a produit une vaste encyclopédie en ligne sur les inégalités sociales et intervient régulièrement dans les médias. 

• L’expertise de l’INM a également été sollicitée lors d’une consultation sur le sujet par le Comité permanent des Finances du Parlement du Canada. L’INM y a également déposé un mémoire

• À la suite d’un séminaire ayant réuni une vingtaine de chercheurs de divers horizons, un collectif d’auteurs a publié un ouvrage inspiré par la thèse avancée par Richard Wilkinson et Kate Pickett voulant que les inégalités soient néfastes pour le développement d’une société et le bien-être de tous ses individus. Sous la direction du politologue Alain Noël de l’Université de Montréal et de Miriam Fahmy de l’INM, on y retrouve des textes sur les conséquences des inégalités sociales et sur les moyens de les réduire.

• Une tournée des différentes régions du Québec a eu lieu du mois de mai au mois d'août 2013. À l’aide d’une formule d’animation ludique et conviviale, la Caravane citoyenne a recueilli les valeurs et les priorités d’action en matière d’inégalités sociales auprès de 3000 citoyens.

• Entamé en partenariat avec la Direction de la santé publique de Montréal depuis un an, le Laboratoire d’innovation sociale (LABIS) sur les inégalités sociales de santé s’est poursuivi jusqu’au printemps 2014. Un LABIS est un processus visant à produire de l’innovation sociale en fonction d’une problématique identifiée. Basé sur une réflexion collective et créative, il utilise la délibération pour développer une vision globale, des stratégies ciblées et des projets novateurs.

• Au cours du printemps et de l’été 2014, 25 Cafés citoyens ont rassemblé plus de 600 participants, dans l’ensemble des régions du Québec. Les Cafés citoyens sont des occasions d’échanges, de débats et de dialogue entre les divers acteurs concernés et intéressés par un sujet. Ils peuvent réunir dix personnes ou encore 100 personnes qui, alors, sont divisées en petits groupes de 4 à 8 participants. Ces derniers ont identifié des pistes de solution concrètes et innovantes pour réduire les inégalités sociales au Québec. 

• L’INM a créé un comparateur de revenus interactif où les utilisateurs peuvent comparer leurs revenus annuels de 14 Québécois représentatifs du marché du travail. Ce programme en ligne dispose d'une interface facile à utiliser et visuellement attrayante.

Activités en cours


• Une simulation à grande échelle sera réalisée le 24 octobre 2014, mettant en scène un Québec réduit symboliquement à 100 personnes. À l’aide de mises en situation et de jeux de rôle représentant les différentes réalités socio-économiques et politiques, cette représentation statistique de la société québécoise à une petite échelle permettra de facilement saisir et comprendre des réalités complexes.

• Pour clore ce Rendez-vous stratégique, l’INM organisera les 24 et 25 octobre 2014 un grand Sommet sur les inégalités, réunissant les représentants des principales parties prenantes, des décideurs et des acteurs socio-économiques, avec des citoyens de toutes les régions qui auront participé à la démarche, pour terminer l’exercice, tirer les conclusions et lancer des chantiers.

• L’INM produira une brochure faisant la synthèse de la démarche et de ses résultats. Il contiendra des textes de conférence, des analyses de citoyens et d’experts ainsi que des recommandations aux décideurs. L’INM rendra publique la brochure et l’enverra à plus de 500 décideurs du Québec, de tous les milieux, notamment politique, syndical, des affaires, des organisations non gouvernementales, des institutions publiques et parapubliques.

• Finalement, l’INM organisera des rencontres avec des décideurs et les ministres directement concernés par la démarche pour leur présenter les résultats. Les participants seront grandement stimulés par le fait que le Rendez-vous stratégique ne fait pas que leur donner la parole : ils la diffusent auprès des décideurs.

Quelques grands constats


À travers ces divers outils informatifs et exercices délibératifs, l’INM a pu amener les citoyens à prendre position et débattre de leurs priorités d’action. Par exemple, la Caravane citoyenne nous a permis de constater que la réduction des inégalités sociales est une priorité pour les citoyens. Ainsi, plus de 75 % des participants à l’Élection nomade ont voté pour l’un des deux candidats qui étaient clairement en faveur d’une réduction des inégalités. Le Défi des priorités aura quant à lui démontré que les participants préfèrent favoriser l’accès à l’éducation, une hausse de l’impôt des plus riches et l’accès aux politiques familiales et de santé comme moyens pour réduire les écarts de revenus et d’opportunités au Québec.

Les participants des Cafés citoyens ont approfondi la réflexion et dégagé des pistes de solution consensuelles. Pour eux, chaque individu est libre de ses initiatives, mais les moyens dont il dispose diffèrent grandement d’une situation à l’autre. Les avantages issus de la richesse, tout comme les handicaps propres aux situations de pauvreté, sont cumulatifs et influenceraient fortement les parcours et opportunités des individus. Tous les efforts ne doivent pas venir seulement de l'individu. Le système économique fait des gagnants et des perdants, justifiant des interventions correctives. Selon eux, le Québec gagnerait à se donner un revenu minimum et renforcer la vocation universelle des services publics. L’impôt serait également un outil essentiel à la réduction des inégalités, à moins bien sûr que les acteurs privés ne trouvent des façons de diminuer les écarts de salaires.

Un regard tourné vers l’avenir


Le Rendez-vous stratégique sur les inégalités sociales aura fourni plusieurs occasions où les citoyens furent appelés à se prononcer sur les choix à faire collectivement et les actions précises à entreprendre. Au cours des prochains jours, la simulation à grande échelle et le Rendez-vous national offriront une occasion unique pour approfondir les prises de position et propositions des nombreux participants de la tournée des Cafés citoyens.

Depuis une trentaine d’années, les inégalités augmentent au Québec. Rien n’indique que la tendance s’inversera dans un avenir rapproché, du moins si le problème n’est pas abordé directement et avec conviction. Nous savons que ce phénomène nuit à l’économie, à la démocratie et à l’ensemble de la société. Les citoyens, les organisations, les élus et les décideurs politiques, économiques et sociaux ne peuvent rester inactifs devant ce constat. Lors de cette consultation unique en son genre, c’est un véritable appel à la réflexion qu’ont lancé les participants. Les citoyens doivent être des acteurs à part entière dans le processus de décision. Le débat se poursuit.

Vous lisez présentement:

 
Les inégalités, un choix de société ?
octobre 2014
Ce numéro de la Revue vie économique, produit en collaboration avec le Rendez-vous stratégique de l'INM sur les inégalités sociales, donne la parole à un groupe diversifié de collaborateurs dans le but de décrypter les enjeux liés à cette croissance des inégalités au Québec. Pour mieux comprendre la situation et signaler des politiques ou mesures qui permettraient de réduire, voire d'éliminer ces inégalités.
     
Tous droits réservés (c) - Éditions Vie Économique 2009| Développé par CreationMW