Liste d'envoi:
 

Pub 2017

pub fondaction

 


 

Sommaire
Volume 1, no 3
Politiques socioéconomiques de la gauche en Amérique latine

 

Par Gilles L. Bourque
Le thème des politiques et des réalisations économiques des gouvernements de gauche en Amérique latine a été choisi parce que, d'un point de vue économique, il se passe là des choses extrêmement intéressantes, qui méritent une attention particulière. Dans le contexte d'une crise mondiale qui démontre le caractère insoutenable du modèle ultralibéral, il nous apparaissait urgent de mieux connaître ces expériences socioéconomiques collectives qui se déroulent sur ce continent, qui en plus vote à gauche. Par politiques et réalisations économiques, nous entendons les mesures gouvernementales qui ont été mises en oeuvre dans ces pays pour assurer le développement économique, social ou environnemental des populations visées. À ce propos, nous poursuivons dans notre volonté de repenser l'économie dans son sens le plus large. (suite...)
 
Par Paul Cliche
Au cours des trois dernières décennies, le modèle dominant de développement qui s'est imposé à l'échelle mondiale est celui du capitalisme dans sa version néolibérale ou ultralibérale. Ce modèle, faut-il le rappeler, s'est en tout premier lieu implanté en Amérique latine, plus précisément sous la dictature chilienne du général Pinochet au milieu des années 70. Ce modèle de développement néolibéral ou ultralibéral ne semble viable ni du point de vue social et écologique, ni même du point de vue économique si on en juge par les nombreuses crises qu'il a provoquées. Mais, de par la richesse et la créativité de leurs expériences et de leurs luttes visant à construire un monde différent du paradigme dominant, un peu partout en Amérique latine, berceau du Forum social mondial, les gens à la base ont démontré qu'« un autre monde est possible ». (suite...)
 
Par Juan Carlos Bossio Rotondo
L'Amérique Latine est frappée historiquement par la pauvreté, le chômage et le sous-emploi, et par des inégalités considérables dans la distribution des revenus et du patrimoine des personnes. La situation socioéconomique de la région s'est améliorée dans la foulée de l'expansion économique des années 2004-2007, mais on ignore quelle a été son évolution pendant le ralentissement économique de 2008 et la grave récession de 2009. Et, encore, quel sera son avenir immédiat, y compris en cas de reprise économique ? Ce texte présente les principales tendances sur ces matières, de même que sur celles de la production et de l'emploi, et scrute leurs perspectives. C'est un essai de « géographie politique » dans lequel les pays sont classés selon l'orientation politique présumée ou réelle de leurs gouvernements. (suite...)
 
Par César Sención Villalona
Le gouvernement salvadorien actuel, du Front Farabundo Martí pour la Libération Nationale (FMLN), qui a commencé son mandat en juin de l'année dernière, s'est retrouvé avec une situation économique assez précaire, aussi bien à cause de la crise mondiale qui affecte le pays, que comme résultat des politiques économiques appliquées pendant 20 ans par le gouvernement du parti Alianza Republicana Nacionalista (ARENA). Même si l'état actuel de l'économie est précaire, le gouvernement s'est engagé à prendre les mesures nécessaires pour changer la structure productive et redistribuer la richesse. (suite...)
 
Par Andrea Urioste E.
Crise mondiale, changements climatiques et insécurité alimentaire : trois variables qui devraient occuper à l'heure actuelle un rôle fondamental dans l'élaboration des agendas d'intérêt mondial, et qui dans la pratique se voient reléguées au discours politique ou médiatique. Face au défi que représentent de telles menaces, les orthodoxes et les hétérodoxes, la gauche et la droite, s'entendent sur le fait qu'il y a quelque chose qui doit changer. La Bolivie et le gouvernement d'Evo Morales se trouvent dans une conjoncture spéciale pour répondre à cet agenda mondial : une nouvelle constitution politique pour l'État, des autonomies autochtones et régionales, des relations internationales plus solides et le soutien de plus de 50 % de la population. (suite...)
 
Par Fernando Buendía
L'Équateur est, depuis deux ans et demi, la scène d'importants processus de transformation du système économique. Dès l'arrivée au pouvoir du président Rafael Correa, et en particulier, depuis l'approbation de la nouvelle Constitution en octobre 2008, de profondes transformations se produisent. Le nouveau gouvernement incarne l'esprit transformateur, revendiqué par les mouvements sociaux et politiques démocratiques et nationaux de l'Équateur, lesquels, pendant des décennies, et particulièrement pendant les dernières trente années de mise en place du modèle capitaliste sauvage, se sont opposés et ont résisté sans défaillir au saignement historique de l'économie qu'Eduardo Galeano a baptisé comme « Les veines ouvertes d'Amérique Latine ». (suite...)
 
Par Lila Molinier
Après avoir gouverné 61 ans ce pays, le parti Colorado a finalement été délogé du pouvoir, en avril 2008, par une alliance électorale - entre le Partido Liberal Radical Auténtico (PLRA) et de petits partis de gauche - conduite par Fernando Lugo, un évêque de l'Église catholique proche de la théologie de la libération. L'analyse que nous propose Lila Molinier permet de saisir la fragilité de ce gouvernement de centre-gauche, dont le programme de transformation est bloqué par les « alliés » du PLRA. Le principal défi du gouvernement Lugo est d'utiliser les quatre années de son mandat pour construire une nouvelle force politique de gauche. (suite...)
 
Par Carlos La Serna
Trois grandes périodes définissent la société argentine. D´abord, la phase de construction de la Nation (1860-1930), caractérisée par un rationalisme libéral, qui voit la modernisation limitée dans le cadre de la protection de la propriété latifundiste de la terre ; ensuite, une période marquée par un interventionnisme populiste dominant (1945-1975) ; finalement, après une crise prolongée, l´arrivée du néolibéralisme des années 1990. Le néolibéralisme argentin va succomber à son propre jeu mercantiliste, accélérant ainsi un processus d'illégitimation des normes et des règles sociales et politiques. La réalité sociale et politique argentine est caractérisée aussi par des dynamiques politiques, économiques et culturelles, ayant plongé la société civile dans un activisme farouche qui a provoqué des mutations importantes de la pratique gouvernementale. (suite...)
 
Par Ana Dubeux
Les années de contraintes économiques subies par le Brésil ont provoqué des impacts importants sur la population brésilienne. La société brésilienne peut être considérée comme une société où coexistent les extrêmes, entre ceux qui peuvent être considérés économiquement inclus et les exclus, qui vivent dans une condition de marginalité et de misère sociale. Ce processus crée des citoyens de deuxième catégorie, principalement en ce qui concerne l'insertion sociale et l?accès à l'emploi. De ce point de vue, cette situation force les travailleurs exclus d'un marché de travail mondialisé, à trouver d'autres alternatives économiques pour s'en sortir. À partir des années 1990, on voit émerger un nouveau mouvement organisé autour de l'économie solidaire (ÉS), qui permet d?améliorer les conditions de citoyenneté. (suite...)
 
Par José Jorge Santiago Santiago
La pratique de la résistance et de l'autonomie des peuples Zapatistas, au Chiapas, a démontré ce que veut dire l'économie alternative solidaire pour la mise en place d'un système de défense des ressources stratégiques. L'économie solidaire fait partie d´un modèle alternatif large et complet. Ce modèle, en tant que système, à son niveau le plus avancé, provient de l'autonomie et de la résistance des peuples indigènes. (suite...)
 
Par Haykel Najlaoui
Le concept de la responsabilité sociale ou sociétale de l'entreprise (RSE) est mobilisé par les différents acteurs de la société pour remettre en question le rôle des entreprises, renvoyant par conséquent à plusieurs représentations des responsabilités de l'entreprise. L'objectif de cet article est d'essayer d'identifier les représentations de la RSE dans les discours des entreprises des associations patronales. (suite...)
 
Par François Lamarche
L'année 2009 qui vient de s'achever marquait le 60e anniversaire de la grève de l'amiante . Celle-ci éclatait en 1949. Il vaut la peine de souligner l'évènement à cause de l'importance de cette grève, de sa dimension symbolique dans l'histoire du Québec comme dans celle du syndicalisme québécois du XXe siècle. La grève de l'amiante est importante parce qu'elle a donné lieu à une mobilisation syndicale et populaire considérable à travers le Québec. Même une partie du clergé participe à ce mouvement d'appui aux grévistes. Elle met aux prises 5 000 mineurs, membres de la Confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC) - qui deviendra par la suite la CSN - et des compagnies anglo-états-uniennes particulièrement dures et intransigeantes sur le plan des relations de travail. Elle fait l'objet d'une couverture médiatique de premier plan. (suite...)
 
Par Bernard Billaudot
En raison de ce qui a été vu dans la première partie, une problématique de définition de la vie économique qui ne conduise pas à l'impasse de la problématique formelle et qui ne présente pas la limite de la problématique substantielle en termes de domaine doit répondre à deux exigences : s'agissant de délimiter ce qui est « économique » dans tout groupement humain, la problématique substantielle est celle que l'on doit retenir, en excluant la problématique formelle ; s'agissant de délimiter la vie économique propre à tel ou tel genre de groupement humain, cette délimitation a toujours un fondement institutionnel. La seconde exigence est donc de dire quel est ce fondement, au moins dans certains genres, en indiquant alors s'il est toujours spécifique au genre considéré. Et aussi d'indiquer ce que ces diverses délimitations entretiennent comme rapport avec l'aspect économique universel (première exigence). (suite...)
 
Vous lisez présentement:

 
Politiques socioéconomiques de la gauche en Amérique latine
janvier 2010
Dossier sur le thème des politiques et des réalisations socioéconomiques latino-américaines : onze textes couvrant l'ensemble des enjeux des gouvernements de gauche en Amérique latine.
     
Tous droits réservés (c) - Éditions Vie Économique 2009| Développé par CreationMW